Mes lieux préférés

Uccle, ma commune

Le quartier de Saint-Job : sa place, son église, l’école communale (section primaire) et l’ancienne conciergerie, le plateau d’Avijl, le chemin d’Avijl.

La Forêt de Soignes, avec le parc Solvay-Tournai, les Etangs du Fer à cheval et des Enfants noyés, les sentiers du Bocq ou de la Source laineuse, des Sables, du Vuylebeek.

Le parc Fond’Roy, le Kauwberg, les espaces verts de Verrewinkel et Engeland.

Les beaux quartiers résidentiels du sud vers Linkebeek et Rhode.

Les chemins creux du Crabbegat ou du parc Messidor.

L’Observatoire.

Le Parvis St Pierre, les avenues Coghen et Floréal…

 

Bruxelles

La Grand-Place et ses environs

La place Royale et les Musées Royaux, le quartier du Coudenberg et du Parc Royal, le Mont des Arts

Le quartier du Sablon et le Conservatoire Royal

Le Cinquantenaire et son Musée d’Histoire

Les Etangs d’Ixelles

Le Musée Wiertz – Le Musée d’Histoire Naturelle

 

En Belgique :

Knokke – Tournai – Spa – Bruges – Damme

 

Paris – Rome – Amsterdam – Londres

Saint-Malo et sa région – Marseille et sa région

Ameland, aux Pays-Bas

Cogne et le Val d’Aoste, en Italie

Le Parc naturel de la Vanoise, le Queyras en France

La vallée du Rhin, entre Coblence et Mayence, en Allemagne

L’East Sussex en GB

 

Publicités

Mes livres préférés

Aujourd’hui

James Ellroy : Lune sanglante – A cause de la nuit – Le dahlia noir – Le grand Nulle Part – L.A. Confidential – White jazz – Ma part d’ombre

William Boyd, L’après-midi bleu

Philip Kerr : L’été de cristal – La pâle figure – Un requiem allemand

Caleb Carr, L’aliéniste

Michel Rio, Merlin

Zweig : Amok – La peur – 24 heures de la vie d’une femme

Schnitzler : Les dernières cartes – Rien qu’un rêve

Gide, Les faux-monnayeurs

Russel Banks, Sous le règne de Bone

Dashiell Hamett, La clé de verre

Vargas Llosa, Lituma dans les Andes

Jim Harrison, Légendes d’automne

W. Wilkie Collins : La pierre de lune – La dame en blanc

Dennis Lehane, Mystic River

Jonathan Coe, Testament à l’anglaise

Frédérick Tristan, Les égarés

Joseph O’Connor, Inishowen

Robert Merle, L’île

John Fowles, La Créature

Iain Pears, Le cercle de la croix

Graham Greene, Le ministère de la peur

Pat Conroy, Le Prince des marées (tomes 1 et 2)

Charles Palliser, Le Quinconce (tomes 1 à 5)

Jean et Brigitte Massin, Mozart

Flaubert, L’éducation sentimentale

Finkelstein/Silberman, La Bible dévoilée

Kate Atkinson, Les choses s’arrangent mais ça ne va pas mieux

Sarah Waters, Ronde de nuit

Julian Barnes, Arthur et George

Haruki Murakami, Kafka sur le rivage

Colum McCann, Et si le vaste monde poursuit sa course folle

 

ARCHIVES

 

Avant 12 ans :

Henri Vernes, Bob Morane

Conan Doyle, Sherlock Holmes

Alain Decaux et André Castelot, énigmes diverses

Tout ce qui concerne la Bête du Gévaudan

Gérard de Nerval, Les fille du feu

L’Odyssée, La Bible

 

Avant 18 ans :

Henri Bosco – Jean Giono – Sartre – Camus – Racine – Corneille – Hemingway – Nietzsche – Shakespeare

 Edgar Allan Poe, Les aventure de Gordon Pym

Jean Lartéguy, Les baladins de la Margeride

Charles De Coster, La légende de Thyl Ulenspiegel

 

Années d’université :

Voltaire – Baudelaire – Mallarmé – Dostoïevski – Balzac – Giraudoux

Benjamin Constant, Adolphe

Oscar Wilde, Le portrait de Dorian Gray

Diderot, Jacques le fataliste

Emily Brontë, Les Hauts-de-Hurlevent

E.T.A. Hoffmann, Les Elixirs du diable

Edith Hamilton, La mythologie

Œdipe, Perceval

 

Jeune adulte :

Salinger – Kerouac – Fante – Steinbeck – Freud – Suétone

Mérimée – Gautier – Balzac – Villiers-de-l’Isle-Adam

Bram Stocker – Michel Zévaco (Pardaillan) – Gaston Leroux

William Golding, Sa Majesté des mouches

Poe, Le Puits et le Pendule

Pauwels/Grangier, Le Matin des magiciens

L’Epopée de Gilgamesh

 

Mes phrases préférées

Le plus grand plaisir dans la vie, c’est la compréhension. Et réussir à aider les gens à comprendre leur propre humanité, c’est cela la tâche de l’écrivain.

(W. Golding).

 

L’incrédulité est quelquefois le vice d’un sot et la crédulité le défaut d’un homme d’esprit. L’homme d’esprit voit loin dans l’immensité des possibles ; le sot ne voit guère de possible que ce qui est. C’est là peut-être ce qui rend l’un pusillanime et l’autre téméraire.

(Denis Diderot, Pensées philosophiques).

 

Douter de tout ou tout croire, ce sont deux solutions également commodes qui, l’une et l’autre, nous dispensent de réfléchir.

(H. Poincaré).

 

Je suis à la recherche de l’or du temps.

(A.   Breton).

 

Mais mon corps était comme une harpe ; ses mots et ses gestes, comme les doigts qui couraient sur les cordes.

(J. Joyce).

 

Le fantastique, c’est le réel regardé avec suffisamment d’attention.

(F. Kafka).

 

Vous êtes sur le champ de bataille, disait-il ; ce n’est plus le moment de polir votre fusil ; il faut tirer.

(P. Mérimée).

 

L’Esprit souffle où il veut et tu entends sa voix, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va.

(Jésus).

 

Ne jetez pas de perles aux pourceaux.

(Jésus).

 

Dans le plus profond sommeil, ‑ non ! Dans le délire, ‑ non ! Dans l’évanouissement, – non ! Dans la mort, ‑ non ! Même dans le tombeau tout n’est pas perdu.

(E.A. Poe).

 

En cherchant l’œil de Dieu, je n’ai vu

qu’un orbite

Vaste, noir et sans fond, d’où la nuit qui

l’habite

Rayonne sur le monde et s’épaissit toujours (…)

(G. de Nerval).

 

Celui qui n’a pas le goût de l’absolu se contente d’une médiocrité tranquille. (Cézanne).

 

Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur.

(Beaumarchais).

 

La peur de vivre c’est de ne mériter ni blâme ni louange. C’est le souci constant, unique, de sa tranquillité. C’est la fuite des responsabilités, des luttes, des risques, de l’effort. C’est d’éviter avec soin le danger, la fatigue, l’exaltation, la passion, l’enthousiasme, le sacrifice, toutes actions violentes et qui troublent et dérangent. C’est de refuser à la vie qui les réclame sa peine et son cœur, sa sueur et son sang. Enfin, c’est de prétendre vivre en limitant la vie, en rognant le destin.

(H. Bordeaux).

Mes musiques préférées

AUJOURD’HUI :

 

rock :

Radiohead – The Verve – Coldplay – Deus – Muse – Portishead – Ghinzu – Air

chanson française :

Polnareff, Gainsbourg (Melody Nelson, La chanson de Prévert, La Javanaise…) mais aussi Léo Ferré (Avec le temps, C’est extra), Moustaki (Le métèque), Brel (Le plat pays, L’homme de la cité, La Fadette), Jean Ferrat (La montagne) ou, en mineur, Miossec, Murat.

jazz :

Ella Fitzgerald, Sarah Vaughn, Stan Getz mais aussi A wonderful world (Armstrong), Take Five (Brubeck)

musique brésilienne :

Astrud Gilberto

 musique classique :

Beethoven : Sonates

Wagner : Tristan und Isolde – Lohengrin

Bach : La Passion selon St Jean – La Passion selon St Mathieu – La Messe en si – L’Oratorio de Noël – Concertos brandebourgeois

Mozart : Requiem – La Flûte enchantée – La Grande Messe en ut mineur – Don Giovanni – Concertos pour piano 21 et 23 – Le concerto pour clarinette – Les sonates pour piano – Cosi fan tutte – Les Noces de Figaro

Couperin, Leçons de ténèbres

Schütz, Sinfoniae sacrae

Purcell, Didon et Enée

Haendel : Le Messie – Water music – Fireworks

Brahms : Ein deutsches requiem – Trio pour cor, violon et piano – Ballades

Schumann, Scènes d’enfants

Franck, Sonate pour piano et violon

Granados, Danzas espagnolas

Albeniz, Iberia

Villa-Lobos, Bacchianas brasileiras

Orff, Carmina burana

Debussy, Clair de lune

Stravinsky, L’oiseau de feu

Schönberg, La nuit transfigurée

Max Reger, Œuvres pour violoncelle

Mais aussi œuvres diverses de Respighi – Vaughan-Williams – Poulenc – Fauré – Lizt – Chopin – Moussorgski – A. Scarlatti – Telemann – Boccherini – D. Scarlatti – Monteverdi – Verdi – Rossini – Vivaldi (musique sacrée)

 

ARCHIVES

 

Avant 13 ans : Brel

A 13 ans : Abba

 A 14/16 ans :

Beatles (album Abbey Road, If I fell, Fool on the hill, While my guitar gently weeps, Something, Here comes the sun, Happiness is a warm gun)

Bee Gees (I started a joke) – Beach Boys (Good vibrations, Heroes and villains, God only knows)

 

Ado et jeune adulte, le rock :

Queen : albums Queen II et Sheer hearth attack (les 2 meilleurs LP’s de tous les temps ?), Bohemian Rhapsody (le meilleur morceau de tous les temps ?), Love of my life, Somebody to love

Genesis : surtout Selling England by the pound (Cinema show…)

Pink Floyd : Meddle – Atom hearth mother – The wall – Wish you were here – Dark side of the moon

E.L.O. : Out of the blue – Eldorado – A new world record

Kansas : Two for the show

Deep Purple : Mark 1 + 2

Roxy Music : Avalon – Brian Ferry : Bête Noire – Boys and girls

Santana : Inner secrets, Europa, Samba Pa Ti

Allmann Brothers : Enlightened rogues

Peter Gabriel : So, Plays live

David Bowie : Ziggy stardust – Aladin sane

Mais aussi : Elvis Presley – Cure – U2 – Simple Minds – Doors (Light my fire) – Velvet underground and Nico –  Dire straits (Love over gold) – Eric Clapton (Just one night) – Mike Oldfield (Tubullar bells, Ommadawn, Incantations) – Supertramp (Crime of the century)   

 

Mes acteurs préférés

Chez les hommes :

 

La perfection masculine :

Cary Grant – Georges Sanders – Basil Rathbone -Clint Eastwood

 

Hier :

Robert de Niro (celui que j’ai le plus aimé mais qui est devenu une usine à tics) – Mickey Rourke (un talent gâché par la stupidité) – Roger Moore (monolithique mais ce flegme, ce sourire, ces répliques !) – Louis de Funès (on le connaît par cœur mais le rire de décennies) – Charlton Heston (granitique mais cette force !) – Peter Sellers (talent !) –– Peter O’Toole (inoubliable Lawrence !) – Peter Strauss (le meilleur acteur TL des 70/80) – Richard Chamberlain (le 2 !) – Robert Etcheverry (inoubliable Salvador !) – Guy Williams (inoubliable Zorro !)

Mais aussi Anthony Quayle – Dennis Price – Don Ameche – Errol Flynn

 

Aujourd’hui :

Javier Bardem – Ralph Fiennes – Kevin Spacey – Russel Crowe – Michael Chiklis – Kiefer Sutherland – Tous les acteurs de Rome et de Deadwood

 

Chez les femmes :

 

La perfection féminine :

Ingrid Bermann – Monica Vitti – Louise Brooks

 

Hier :

Merle Oberon – Gene Tierney – Debra Winger – Helena Bonham-Carter – Nastassia Kinky – Grace Kelly – Sharon Stone – Meg Tilly

Aujourd’hui :

Natalie Portman – Keira Kneighley – Scarlett Johansson – Penelope Cruz – Rachel Weisz

Mes séries TL préférées

Aujourd’hui :

 

Sublimes :

The Wire (I, II, III)

 Six Feet Under (I, II et V, les III et IV en retrait)

 

Excellents :

Rome (I et II)

Tudors (I et II)

The Shield (tout !)

Deadwood (I à III) – 24 (premières saisons) – Dexter (I, II, la III en léger retrait), Sleeper cell (I, la II est décevante)  

 

Très bons :

Kingdom hospital – Commander in chief – Big Love – Carnivale – Nip Tuck (curieux, le plus vulgaire côtoie le très émouvant)- L World – Damages (I, II en retrait quoique) – Sopranos – John Adams (statique mais le plus beau couple de l’histoire de la TL ?) – Swingtown – Engrenages (I et II) – Reporters (I et II) – Dirty sexy money

 

Il semble que je n’aime ni les feuilletons ni les séries mais bien le nouveau concept, tel que défini par Martin Winckler, de la série-feuilleton.

 

ARCHIVES :

 

Avant 12 ans :

Top 3 : Chapeau melon et bottes de cuir – Le saint – Le prisonnier

Au-delà du réel – Zorro – Les mystères de l’Ouest – Les envahisseurs

Belphégor – L’homme qui revient de loin – Les trois mousquetaires (avec Dominique Paturel) – Lagardère (avec Jean Piat)  

L’Odyssée (F. Rossi) – L’Enéide

 

Hier :

Le Riche et le Pauvre I et II (la série qui m’a le plus ému) – Amicalement vôtre (Ah, la paire Moore/Curtis !) – Tender is the night (un bijou pour l’époque) – Massada (remarquable) – Le Nord et le Sud (kitsch, vulgaire mais passionnant, émouvant) – V (vulgaire et kitsch mais si excitant narrativement)- Twin Peaks (génial, en avance sur son temps) – Hitchcock présente (la Cadillac du genre, indémodable, une suite de perles à tous points de vue) – La poupée sanglante (un peu ridicule mais passionnant, ensorcelant) – Shaka Zulu (formidable ! la meilleure série historique de tous les temps avant… Rome !)

Mes BD préférées

Enfant :

Alix : Le Sphinx d’or – L’Ile maudite – La Tiare d’Oribal

Blake et Mortimer : Le Mystère de la Grande Pyramide – La Marque Jaune

Bob et Bobette : Le Casque tartare – Le trésor de Beersel – Les Martiens sont là !

Cori le Moussaillon – Corentin – Barelli – Thyl Ulenspiegel

Spirou : Les Héritiers – Le Gorille a bonne mine – Le Secret du bouddah

Tintin : Les 7 boules de cristal – Le Temple du soleil – Les Cigares du pharaon

L’Oncle Paul

Timour : Contre Attila – Le Cavalier sans visage – La Francisque et le Cimeterre – L’Ombre du Cid – Le Fils du croisé – Le Cachot sous la Seine – L’Oiseau flamboyant

Jean Valhardi : Le Château maudit

Astérix : Le Tour de Gaule – Chez les Goths – Gladiateur

Lucky Lucke : En remontant le Mississipi – Des Rails sur la prairie – Alerte aux Pieds-Bleus

Johan et Pirlouit : Le Maître de Roucibeuf – Le secret des Vikings

Hans Kresse : Les Peaux-Rouges

Juan Arranz : Old Shatterhand et Winnetou

Luc Orient : La planète de l’angoisse – La forêt d’acier – Le maître de Terrango

Ric Hochet : Rapt sur le France – Le monstre de Noireville

Bruno Brazil – Bernard Prince – Comanche – Gaston Lagaffe

Comics : Surfer d’argent – Spiderman – X-Men – Daredevil – Iron Man

 

Adulte :

Comès : Silence

Servais : Tendre Violette

Cosey : A la Recherche de Peter Pan

Hugo Pratt : Corto Maltese (La Ballade de la mer salée – Les Ethiopiques – Les Celtiques – Sous le signe du Capricorne – En Sibérie – Toujours un peu plus loin) – Fort-Wheeling I et II – Les Scorpions du désert

Bourgeon, Les Passagers du vent (5 tomes)

Juillard/Cothias : Les 7 vies de l’Epervier (7 tomes) – Plume aux vents (4 tomes)

Makyo : Grimion Gant-de-cuir (4 tomes)

Vicomte/Makyo : La balade au bout du monde (tomes 1 à 4)

Delaby/Dufaux : Murena

Berthet/Yann : Pin Up

Charles/Dufaux : Fox

Dermaut/Bardet : Les Chemins de Malefosse

Giraud/Charlier : Blueberry

Van Hamme/Vance : XIII

Corbeyran/Guérineau : Stryges (MAGNIFIQUE !)

Mangas : Monster – 24th century boys – Zipang

Comics : Watchmen (Moore-Gibbons) (CHEF-D’OEUVRE !!!!)

Mes films préférés

Aujourd’hui :

Hitchcock – Fritz Lang – Bergman – Capra (A wonderful world) – Lubitsch (Le ciel peut attendre) – Pabst (La jeune fille perdue) – Chaplin (tout)

Viaggio in Italia (Rossellini) –  Le voleur de bicyclette (de Sica) – Vacances à Venise (Lean) – All about Eve (Mankiewicz) – Citizen Kane (Orson Welles) –

Les enfants du paradis (M. Carné) – Casabianca (Curtiz) – Intolérance (DW Griffiths)

Mike Leigh – Ken Loach – Almodovar – Nanni Moretti – Spike Lee – James Ivory (Retour à Howard’s end, The remains of the day, Maurice) – M. Gomez Pereira (Entre la piernas, Boca a boca) – A. Van Wammerdam (Les habitants, La robe) – Tullio Giordana (Nos meilleures années, Une fois que tu es né) – Amenabar (Abre los ojos, Tesis, The others) – Desplechin (Rois et reines, Ma vie sexuelle…) – Inarritu ( Amours chiennes, 21 grammes, Babel) – The game (Fincher) – Festen (Vinterberg) – Les idiots (Lars von Trier) – Les amants du cercle polaire (Julio Medem) – The Truman show (P. Weir) – The portrait of a lady (Jane Campion) – Jude (M. Winterbottom) – Saving private Ryan (Spielberg) – The trigger effect (D. Koepp) – American beauty (Sam Mendes) – Pleasantville (Ross) – Central do Brazil – Le secret de Veronika Voss (Fassbinder) – Les ailes de la colombe (Softley) – Comedian harmonists (Vilsmaier) – Les épices de la passion (Arau) – Assault (Carpenter) – Le goût des autres (Jaoui) – Sonia Horowitz  (Yakin) – Révélations (M. Mann) – Magnolia (P. Thomas Anderson) – Le projet Blair Witch (E. Sanchez et D. Myrick) – Arlington road (Pellington) – La ligne rouge (Malik) – Dark city (Proyas) – American history X (Kaye) – Le barbier de Sibérie (Mikhalkov) – Traffic (Soderbergh) – Séquences et conséquences (D. Mamet) – Belle époque (Trueba) – Lista de espera (Tabio) – Amours chiennes (Inarritu) – The boxer (J. Sheridan) – JFK (Stone) – Capitaines d’avril (Maria de Medeiros) –  Y tu mama tambien (A. Cuaron) – The hole (Nick Hamm) – Ghost world (T. Zwigoff) – Road to Perdition (Sam Mendes) – Un jour sans fin (H. Ramis) – Le cercle (Gore Verbinski, d’après Ring de Nataka) – De l’autre côté de la haine – La cité de Dieu – The motorcycle diaries (Miralles) – Short cuts (Altman) – Tsotsi (G. Damon) – Trois enterrements (T. Lee Jones) – Jambon jambon (Bigas Luna)

 

ARCHIVES :

 

Enfant :

Les grandes vacances

Ben Hur – Les Dix commandements – Jason et les Argonautes – Le colosse de Rhodes – Le miracle des loups – Le Bossu – Autant en emporte le vent

Le train de la mort (et la série des Sherlock Holmes des années 40)

L’assassinat du Père Noël – Les disparus de St Agil – Le corbeau (Clouzot)

Fritz Lang : Le testament du Dr Mabuse – Les 10 000 yeux du Dr Mabuse – Le tombeau hindou – Le tigre du Bengale  

 

Adolescent :

La grande vadrouille – Le corniaud – A hard day’s night – Satyricon (Fellini) – La mort aux trousses (Hitchcock) – Alice in der stadt (Wenders) – Im lauf der zeit (Wenders) –

Deer hunter (Cimino) – La fureur de vivre (Ray) – A l’Est d’Eden (Kazan)

 

Jeune adulte :

Lawrence d’Arabie (D. Lean) – Roméo et Juliette (Zefirelli) – Sonate d’automne (Bergman) – The wall (Parker) – Fanny et Alexandre (Bergman) – Le choix de Sophie (Pakula) – An officer and a gentleman (T. Hackford) – Docteur Jivago (Lean) – Le Parrain I et II (Coppola) – Le père Noël est une ordure – 1900 (Bertolucci) – Il était une fois en Amérique (Leone) – Le dernier nabab (Kazan) – Amadeus (Forman) – Passage to India (Lean) – A lady vanishes (Hitch) – Les damnés (Visconti) – Les fraises sauvages (Bergman)– Excalibur (Boorman) – Délivrance (Boorman) – La dolce vita (Fellini) – La nuit du chasseur (Laughton) – Viridiana (Bunuel) – Breakfast at Tiffany’s (Blake edwards) – Chambre avec vue (Ivory) – Angel hearth (Parker) – The year of the dragon (Cimino) – Les bronzés font du ski (Leconte) – Vertigo (Hitch) – Fenêtre sur cour (Hitch) – La maman et la putain (Eustache)

 

Sites amis

www.lecri.be : le site de mon éditeur Le Cri, en cours de remplacement par un site tout nouveau.

– http://www.nikolaslist.com/?lg=fr : le site de mon collaborateur et ami, l’illustrateur et cinéaste Nikolas List.

www.maelstromreevolution.org : l’éditeur de mes deux contes illustrés (par Nikolas List), un site joyeusement animé par David Giannoni et ses complices.

http://www.facebook.com/pages/Boutique-librairie-maelstr%C3%96m-4-1-4/122730284454715 : la Boutique Maelström, librairie et lieu d’évènements de mon éditeur  Maelström, juste à côté du Senghor, idéalement située.

– www.indications.be qui devient http://karoo.me/: une revue littéraire dynamisée par les très compétents Thierry Leroy et Lorent Corbeel, qui multiplie les initiatives pour initier les jeunes à l’Art et à la critique, une sorte de forge intellectuelle. Vous pouvez y lire en ligne, sous le nom de Philippe Remy, plusieurs de mes analyses littéraires parues dans la revue (en solo ou en collaboration avec Gisèle Wilkin ou Julien-Paul Remy) et même un article inédit à l’usage spécifique du site, consacré au chef-d’oeuvre Kafka sur le rivage d’Haruki Murakami (en collaboration avec Joëlle Maison).

– http://www.facebook.com/pages/Joli-Mai-librairie/359817150739313 : la jolie librairie qui sert de point d’ancrage à l’édition indépendante. Lieu convivial et très dynamique. Présentations publiques, etc.

– www.phebus-editions.com : un très grand éditeur parisien, celui de La Chambre close mais aussi de Wilkie Collins et Charles Palliser, de Joseph O’Connor ou Mathieu Terence.

– www.bayardpresse.com : magnifique éditeur pour la jeunesse, celui de Las Casas mais aussi de Je bouquine ou J’aime lire.

 – www.photoflash.be : le site de mon ami photographe Alain Forthomme, qui m’a consacré un reportage photos (séance de dédicaces chez Libris/Fort Jaco en 2007) et présente gentiment mon travail.

Hello world!

Welcome to WordPress.com. This is your first post. Edit or delete it and start blogging!