2-3. Etudes historiques

Deux études historiques, Cagliostro (1995)  et Le Comte de Saint-Germain (1996), rédigées à la demande des éditions franco-belges Marabout (Alleur), pour la collection Histoire et Mystères. Le premier fut racheté et traduit par un éditeur italien, Gruppo Armenia (Milan), en 2000 sous le titre Cagliostro, ciarlatano o superuomo ?

Et que disait-on alors de cette collection et de ses livres ?

« (…) C’est sous l’impulsion de cette dernière (= Liliane Schraûwen) qu’est née la collection Histoire et Mystères chez Marabout. L’idée est de reprendre les grandes énigmes de l’Histoire et de vulgariser les différentes thèses historiques en y ajoutant une petite touche d’intrigue policière. (…) Nous essayons de répondre à un maximum de questions et de donner notre avis, même s’il reste toujours une part de mystère. » (André Vanderperre, La Lanterne du 24 avril 1996).

« (…) Cagliostro (…) ce personnage mystérieux à propos duquel on a dit beaucoup de bêtises est éclairé ici d’un jour inattendu par un Philip Wilkin rigoureux. (…) » (La Wallonie du 9 novembre 1995)

« (…) Qu’ils aient pour sujet Gilles de Rais ou Cagliostro, le massacre des Romanov ou le comte de Saint-Germain, les ouvrages qui composent la collection Histoire et Mystères se déroulent en trois temps : évocation du problème, synthèse critique des solutions qui ont été avancées pour le résoudre, point de vue personnel de l’auteur à la lumière tant de son intime conviction que des découvertes les plus récentes de l’archéologie et de la science. (…) (Michel Grodent, Le Soir du 13 février 1996).

« (…) Un éclairage original sur les grands personnages énigmatiques de l’Histoire (Historia n°592 d’avril 1996).

« (…) une intéressante collection (…) chacun des volumes traite le plus complètement possible de sujets toujours attractifs (…). (M.P., La Dernière Heure du 23 avril 96, supplément Foire du Livre de Bruxelles)

« (…) Quatre titres passionnants (…) aujourd’hui disponibles (…) Une collection à découvrir sans faute… et à suivre. (Pierre Duval, Bravo Uccle du 10 mai 1996).

« (…) de sulfureuses biographies (…) quatre ouvrages (…) clairs et abordables. (…) » (Y.B., La Lanterne du 4 décembre 1995)

« (…) une synthèse actualisée du sujet (…) des ouvrages fondés sur le principe d’objectivité (…). » (Francis Matthys, La Libre Belgique du 5 janvier 1996)

« Petites histoires de la Grande Histoire (…) c’est tout simplement passionnant. » (Josianne Vandy dans une revue féminine en 1996)

« (…) On attend avec impatience les prochains ouvrages de la collection (…).

(Ciné-Revues du 1 février 1996)

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :